Le mode de vie influence les troubles érectiles

L’érection est l’aboutissement de tout un processus psychologique et physique. Lors d’une stimulation sexuelle, l’organisme de l’homme génère des hormones qui envoient des signaux au niveau du cerveau. Grâce à ces signaux, on constate un afflux du sang vers les tissus caverneux, suite à un relâchement des muscles. Les vaisseaux sanguins deviennent alors serrés, afin de maintenir l’érection jusqu’à la fin de l’acte sexuel, avant de desserrer pour que les muscles se décontractent.

Qu’est-ce que la dysfonction érectile?

A une certaine étape de sa vie, il peut arriver que l’homme éprouve des difficultés à avoir ou maintenir une érection durant un acte sexuel. Dès lors, qu’un homme ressent cette incapacité, on parle de troubles érectiles. Dans la majorité des cas, ce problème est facilement résolu au fil du temps, si les causes ne sont que superficielles. Mais dans d’autres cas, ils ne représentent qu’une partie des symptômes d’une autre maladie encore plus grave. Dans ce second cas de figure, la consultation médicale est une démarche à effectuer absolument.

Les dysfonctionnements érectiles sont considérés de diverses manières, en raison de leurs causes qui restent pour la plupart floues. Ce qui inquiète en premier lieu, c’est l’autre maladie qui pourrait en être la cause, car effectivement, ils constituent l’un des premiers symptômes des maladies telles que l’hypertension artérielle ou le diabète. La consultation du Docteur est donc indispensable pour avoir une idée claire de sa situation. Lorsque les dysfonctions érectiles sont liées à d’autres maladies, il est souvent indiqué de subir quelques traitements médicaux ainsi que d’autres thérapies afin de voir le mal disparaitre au fil du temps, ou en réduire considérablement les symptômes. D’autres parts, le soutien de sa partenaire peut accélérer le processus de guérison. Mais ce qui peut réellement vous faire avancer, c’est l’adoption d’une bonne hygiène de vie qui, dans certains cas peut suffire à elle seule de vous débarrasser de ces troubles.

Les deux dernières décennies ont été marquées par l’avènement de célèbres traitements contre l’impuissance tels que le Viagra ou le Cialis. Ces traitements ont eu à prouver leur efficacité sur de millions d’hommes à travers leurs rôles précieux d’inhibiteurs de la phosphodiésterase de type 5. Ils augmentent la pression sanguine et dilatent les muscles péniens, afin de favoriser un bon afflux du sang vers le pénis, synonyme d’une bonne érection.

Ces traitements sont certes efficaces, mais l’adoption d’un mode de vie exemplaire peut vous faciliter une guérison durable, selon certaines études scientifiques. Même en cas de traitements médicaux, vous pouvez adopter quelques bonnes habitudes pour les suppléer et favoriser leur efficacité à traiter vos troubles érectiles et améliorer votre état de santé en général. Pour tenir le pari de voir disparaitre les symptômes de dysfonctionnements érectiles, nous vous proposons six recommandations à mettre en pratique de façon quotidienne :

La réduction de votre consommation d’alcool

L’alcool est connu pour son rôle dans la détente de l’organisme. Il permet aux hommes d’avoir une certaine confiance en eux. Mais d’un autre côté, il perturbe leur capacité érectile selon quelques études scientifiques. En 2007, il a été établi que sur 100 hommes ayant une consommation accrue en alcool, 72 d’entre eux souffrent de dysfonctionnements sexuels dont ceux érectiles. Parmi les causes qui sous-tendent cette situation, les médecins ont retenu l’augmentation de la pression artérielle, l’influence de l’alcool sur le système nerveux, et l’influence sur la production de la testostérone.

Lorsque la pression artérielle est augmentée, cela crée une athérosclérose, favorise la mauvaise circulation du sang vers le pénis, et par conséquent une mauvaise érection.  En agissant sur le système nerveux, l’alcool réduit la sensibilité des récepteurs de signaux du plaisir qui sont envoyés lors d’une stimulation sexuelle, ce qui empêche un retour conséquent de l’afflux du sang vers le pénis. En ce qui concerne la production de testostérone, sa réduction impacte sur le bon fonctionnement de la sexualité de l’homme, selon une étude réalisée en 2002. En réduisant votre consommation d’alcool, vous augmentez donc vos chances d’éviter de troubles érectiles. L’Organisation Mondiale de la Sante recommande une limite quotidienne de 3 verres. Et si votre consommation dépasse cette dose, il est prudent de patienter au moins 48 heures avant d’en prendre à nouveau.

L’arrêt du tabac

Le tabac nuit gravement à la santé, c’est sans équivoque. Il est l’un des principaux acteurs du cancer de poumons. Outre cette nuisance, le tabac influe sur les fonctions vasculaires ainsi que la circulation sanguine.

Lorsque les hommes prennent la cigarette, ils consomment par ce biais quelques substances chimiques telles que l’arsenic, le goudron et le monoxyde de carbone, toutes très mauvais pour l’organisme. Elles ont tendance à inhiber l’exercice de l’oxyde nitrique, un composant important pour la relaxation des vaisseaux musculaires. Selon une étude réalisée en 2004 par le Journal Britannique de l’Urologie, il a été établi que la probabilité qu’un homme qui fume à outrance ait des dysfonctionnements érectiles est forte.  Aussi, la plupart des hommes souffrant de l’impuissance ont vu leur état s’améliorer après avoir arrêté de fumer.

Bannir le stress de votre vie

Le stress et l’anxiété constituent les principales causes des troubles érectiles chez les jeunes. Lorsqu’un homme a des difficultés au bureau ou dans sa vie personnelle, le stress qui y est lié peut engendrer des dysfonctionnements érectiles, l’hypertension artérielle ou autre maladie. Si vous êtes soumis à d’importants épisodes de stress, au point d’avoir des troubles de l’érection, il est important que le médecin en soit informé. Vous devez aussi revoir votre situation en entreprise ou avec votre interlocuteur, si cela relève du domaine personnel, afin d’y trouver une solution. Le stress, en plus d’engendrer des troubles érectiles peut être à l’origine d’autres maux pour votre santé.

L’adoption d’une bonne hygiène alimentaire

Le déséquilibre alimentaire figure parmi les causes des troubles érectiles. Lorsque l’homme consomme trop de graisses saturées, il a tendance à souffrir de la congestion artérielle, ce qui impacte sur la circulation sanguine. Selon plusieurs études, les hommes ayant un  régime alimentaire sain ont plus de chances d’éviter des troubles érectiles. A l’opposé de ceux qui optent pour une alimentation riche en viandes, les hommes ayant un régime méditerranéen composé de fruits, légumes, grains entiers et poissons ont un organisme en bonne santé et par conséquent leurs fonctions sexuelles au point. Pour prévenir l’impuissance, il est donc important de revoir vos habitudes alimentaires.

La pratique du sport

L’exercice sportif procure assez de bienfaits à l’organisme. Son absence dans la vie d’un individu peut engendrer les problèmes de circulation sanguine ou encore l’hypertension. Selon une étude publiée dans le Journal Ethiopien de la Science en 2011, l’exercice cardio-vasculaire contribue à l’amélioration des fonctions érectiles de l’homme. Ainsi, il a été établi que le sport en général et en particulier les exercices d’aérobie influe positivement sur la condition des hommes souffrant de troubles érectiles.

Prévenir l’impuissance masculine

Ici, il ne s’agit pas de passer tout son temps à la salle de gym, mais de totaliser en moyenne 2 heures et demi d’activités sportives par semaine. Car en plus d’aider à réduire les symptômes d’impuissance, le sport contribue à un bon état de santé en général.

Bannir les drogues récréatives

Plusieurs médicaments peuvent avoir pour effets secondaires des troubles érectiles. Lorsque vous consultez le médecin, il vous indique les risques d’effets secondaires que vous encourez. Lors du traitement, il est de votre devoir de lui faire part de vos symptômes. L’usage des drogues est déconseillé, car elles peuvent avoir de lourdes conséquences sur la santé d’un individu. Selon une étude de 2009 par le Journal de la Médecine Sexuelle, il a été établi que la consommation d’héroïne, de méthamphétamine et de MDMA engendrent, dans 40% des cas, des symptômes de la dysfonction érectile.

Si l’homme remarque des troubles de l’érection, il est donc important qu’il en fasse part au Docteur ou à d’autres services donc la discrétion est de mise.

La plupart des hommes souffrent à un moment ou à un autre des troubles érectiles. Le nombre de consommateurs des pilules de dysfonctionnement érectiles est estimé à près de 23 millions à travers le monde. Dans certains cas, les troubles ne sont que passagers et disparaissent dès que vous adoptez un mode vie plus sain. Dans d’autres cas, les symptômes s’aggravent parce qu’ils sont peut-être dus à d’autres maladies, ce qui implique la consultation impérative du Docteur. N’hésitez pas à aller vers le professionnel de la Santé pour en savoir plus sur votre situation.

La lutte contre les troubles érectiles : existe-t-il une solution définitive ?

Les difficultés érectiles durent dans le temps si rien n’est fait. Même les hommes utilisant les pilules constatent que leurs effets sont limités dans le temps. Le Viagra a 4 heures d’action, le Cialis 36 heures, le Levitra 5 heures, et d’autres beaucoup moins. De toute évidence, ces traitements ont un mode de fonctionnement ponctuel. Le dernier des traitements contre l’impuissance, Spedra, possède le délai d’action le plus court de sa catégorie, Spedra est également fonctionnel pendant plus de 6 heures. La meilleure manière d’en finir avec les troubles érectiles est de changer votre mode de vie et d’adopter de bonnes habitudes.